Projets à la une

MIXOPEAT – rethinking the peatland biological carbon pump

MIXOPEAT est un projet financé par l’ANR, donc l’objectif est de comprendre comment les protistes mixotrophes affectent la dynamique du carbone dans les tourbières, et quelles pressions climatiques engendrent des changements significatifs dans la structure et le fonctionnement de ces communautés de microorganismes.

P3 – People, pollution and pathogens / GloMEc – Global change in Mountain Ecosystems

P3 / GloMEc est financé par The Belmont Forum et Axa Research Fund. L’objectif principal est de comprendre l’impact du changement climatique sur les bassins versants des montagnes, les risques pour les porteurs d’enjeux et le grand public, notamment pour ce qui concerne l’approvisionnement en eau potable.

Observatoire Pyrénéen du Changement Climatique

Le laboratoire Ecologie Fonctionnelle et Environnement participe activement à l’Observatoire Pyrénéen du Changement Climatique. Les ressources en eaux et les zones humides sont scrutées dans les Pyrénées en fonction des évolutions climatiques passées et des scénarios climatiques futurs pour les 50 prochaines années. En association avec les acteurs pyrénéens, des scénarios d’adaptation au changement climatique dans les territoires de montagne sont présentés et discutés.

RESILIENCE – Disentangling the roles of biological traits and metacommunity dynamics on the multifunctional resilience of neotropical ecosystems 

RESILIENCE est un projet financé par l’ANR, dont l’objectif est de comprendre comment différents niveaux d’organisation biologique (organismes, structure fonctionnelle des communautés, métacommunautés) et leurs interactions permettent le ré-assemblage des communautés et la résilience multifonctionnelle des écosystèmes tropicaux, après des sécheresses allant de la norme climatique à des événement extrêmes et à des prédictions du  GIEC.

ECONECT – Ecosystèmes connectés sentinelles de l’environnement

ECONECT a pour objectif le développement d’une infrastructure pour le suivi automatisé in situ d’espèces sentinelles, pour étudier la réponse des écosystèmes face aux changements environnementaux. Ce projet interdisciplinaire associe les compétences en écologie, en informatique et ingénierie des systèmes et en sciences humaines de 6 laboratoires de recherche et 3 entreprises privées.

DEMETHER – Développement d’un modèle mécaniste pour comprendre et prévoir la croissance des herbiers aquatiques sur la Garonne

DÉMÉTHÉR consiste à développer un ensemble d’outils pour la modélisation numérique de la dynamique des herbiers aquatiques en milieu fluvial. Ces outils, en améliorant notre compréhension des phénomènes de prolifération de plantes aquatiques et en permettant de proposer des solutions de gestion, répondent à une demande forte de la part des usagers et des gestionnaires des milieux aquatiques. Ils permettent aussi aux scientifiques d’appréhender les mécanismes de structuration des communautés de plantes aquatiques en réponse aux stress multiples (eutrophisation, réchauffement climatique, contamination chimique…).

Rechercher