L’image négative de la mangrove a longtemps nui à sa conservation

Développer ses racines plus fort, plus loin, pour résister aux tempêtes.  Mangrove à Rhizophora, Cape Tribulation, Queensland, Australia. Crédit : M.H. Shaikh

« La mangrove est un milieu insalubre et dangereux. Vase instable, air nauséabond, moustiques, caïmans et autres tigres mangeurs d’hommes… ».

Cette image négative longtemps véhiculée par la littérature et les médias, a nui fortement aux actions de protection et de restauration de cet écosystème, dont on a trop tardé à mettre en évidence les nombreux et importants services qu’il fournit : protection des littoraux, richesse halieutique côtière, stockage de carbone, etc. D’une façon générale il a toujours été plus aisé de mettre en avant le rôle (indéniable)  joué par les récifs coralliens, plus efficace de sensibiliser (à juste titre) à la protection de la baleine à bosse, que de lancer des actions de restauration des marais maritimes ou de sauvegarde de telle espèce de crabe. Des milieux et des espèces sont ainsi devenus iconiques et protégés, d’autres moins populaires mais tout aussi essentiels ont été dénigrés ou au mieux ignorés et leur conservation en a été d’autant plus difficile.

Des chercheurs issus de 25 pays et réunis sous l’égide de l’UICN (Mangrove Specialist Group) souhaitent dans cet article attirer l’attention  sur  la mangrove, écosystème dont  la conservation devient aujourd’hui un objectif prioritaire dans quelques pays,  mais qui pâtit encore trop souvent d’une perception négative. La nécessité d’une communication efficace et argumentée des chercheurs en direction des médias est ainsi mise en exergue.

Référence : Dahdouh-Guebas, F., G.N. Ajonina, A. Aldrie Amir, D.A. Andradi-Brown, I. Aziz, T. Balke, E.B. Barbier, S. Cannicci, S.M. Cragg, M. Cunha Lignon, D.J. Curnick, C.M. Duarte, N.C. Duke, C. Endsor,S. Fratini, I.C. Feller, F. Fromard, J.  Hugé, M. Huxham, J.G. Kairo,T. Kajita, K. Kathiresan, N. Koedam, S.Y. Lee, H.-J. Lin, J.R. Mackenzie, M.M. Mangora, C. Marchand, T. Meziane, T.E. Minchinton, N. Pettorelli, J. Polanía, G. Polgar, M. Poti, J. Primavera, A. Quarto, S.M. Rog, B. Satyanarayana, Y. Schaeffer- Novelli, M. Spalding, T. Van der Stocken, D. Wodehouse, J.W.H. Yong, M. Zimmer & D.A. Friess, 2020.  Public perceptions of mangrove forests matter for their conservation. Frontiers in Marine Science7: 603651. DOI=10.3389/fmars.2020.603651

Lire l’article sur le site de la revue

Contact : François Fromard : francois.fromard@univ-tlse3.fr

Plus d'actualités

Actualité scientifique

Rapprochement scientifique avec la Norvège

Sophia V. Hansson a obtenu un financement du  Programme Åsgard  afin de développer une collaboration avec le Norwegian Polar Institute sur le thème de « Temporal and spatial variation in multi-element […]

08.04.2021

Actualité scientifique

EcoSensor « Primé »

Le projet EcoSensor « Déploiement de capteurs environnementaux connectés,autonomes et reconfigurables pour l’étude intégrée des écosystèmes” parmi les lauréats de l’AAP Prime 2021. Cet appel promeut des «projets de recherche interdisciplinaires […]

01.04.2021

Actualité scientifique

Décomposition des litières dans les écosystèmes aquatiques : une expérience à l’échelle mondiale

Une expérience mondiale conduite par plus de 40 équipes (dont le Laboratoire écologie fonctionnelle et environnement) et publiée dans Sciences Advances démontre l’importance de la diversité de la végétation riveraine […]

29.03.2021

Rechercher