L’image négative de la mangrove a longtemps nui à sa conservation

Développer ses racines plus fort, plus loin, pour résister aux tempêtes.  Mangrove à Rhizophora, Cape Tribulation, Queensland, Australia. Crédit : M.H. Shaikh

« La mangrove est un milieu insalubre et dangereux. Vase instable, air nauséabond, moustiques, caïmans et autres tigres mangeurs d’hommes… ».

Cette image négative longtemps véhiculée par la littérature et les médias, a nui fortement aux actions de protection et de restauration de cet écosystème, dont on a trop tardé à mettre en évidence les nombreux et importants services qu’il fournit : protection des littoraux, richesse halieutique côtière, stockage de carbone, etc. D’une façon générale il a toujours été plus aisé de mettre en avant le rôle (indéniable)  joué par les récifs coralliens, plus efficace de sensibiliser (à juste titre) à la protection de la baleine à bosse, que de lancer des actions de restauration des marais maritimes ou de sauvegarde de telle espèce de crabe. Des milieux et des espèces sont ainsi devenus iconiques et protégés, d’autres moins populaires mais tout aussi essentiels ont été dénigrés ou au mieux ignorés et leur conservation en a été d’autant plus difficile.

Des chercheurs issus de 25 pays et réunis sous l’égide de l’UICN (Mangrove Specialist Group) souhaitent dans cet article attirer l’attention  sur  la mangrove, écosystème dont  la conservation devient aujourd’hui un objectif prioritaire dans quelques pays,  mais qui pâtit encore trop souvent d’une perception négative. La nécessité d’une communication efficace et argumentée des chercheurs en direction des médias est ainsi mise en exergue.

Référence : Dahdouh-Guebas, F., G.N. Ajonina, A. Aldrie Amir, D.A. Andradi-Brown, I. Aziz, T. Balke, E.B. Barbier, S. Cannicci, S.M. Cragg, M. Cunha Lignon, D.J. Curnick, C.M. Duarte, N.C. Duke, C. Endsor,S. Fratini, I.C. Feller, F. Fromard, J.  Hugé, M. Huxham, J.G. Kairo,T. Kajita, K. Kathiresan, N. Koedam, S.Y. Lee, H.-J. Lin, J.R. Mackenzie, M.M. Mangora, C. Marchand, T. Meziane, T.E. Minchinton, N. Pettorelli, J. Polanía, G. Polgar, M. Poti, J. Primavera, A. Quarto, S.M. Rog, B. Satyanarayana, Y. Schaeffer- Novelli, M. Spalding, T. Van der Stocken, D. Wodehouse, J.W.H. Yong, M. Zimmer & D.A. Friess, 2020.  Public perceptions of mangrove forests matter for their conservation. Frontiers in Marine Science7: 603651. DOI=10.3389/fmars.2020.603651

Lire l’article sur le site de la revue

Contact : François Fromard : francois.fromard@univ-tlse3.fr

Plus d'actualités

Actualité scientifique

Influence des mares sur la distribution des métaux dans les sédiments à l’échelle d’un bassin versant

Les mares en zone agricole sont fréquemment implantées le long des cours d’eau pour leur fonction de stockage d’eau pour l’irrigation. Elles participent ainsi à la dynamique du transfert des […]

22.01.2021

Actualité scientifique

Le changement climatique affecte les interactions plantes-microbes dans les tourbières

Bien que sensibles aux changements climatiques, les puits de carbone que sont les tourbières sont d’une importance capitale pour lutter contre les changements climatiques. Les interactions entre les communautés végétales […]

Actualité scientifique

Une mouche, un cadavre, une résurrection

La mouche nécrophage Thyreophora cynophila considérée éteinte en France ressuscite dans les Pyrénées après 183 ans d’absence. L’extinction des espèces est un marqueur de l’effondrement de la Biodiversité. Pour autant, documenter les […]

14.01.2021

Rechercher