Les poissons amphihalins avancent leurs dates de migration au fil des décennies

Les espèces étudiées

Les poissons amphihalins (ex. anguille, alose, lamproie, saumon, truite de mer) vivent alternativement en eau douce et en eau salée pour accomplir leur cycle de vie. Ces espèces sont en déclin en France et plus largement dans leur aire de répartition du fait des nombreuses pressions qu’ils subissent. Pour suivre ces populations à fort enjeu économique et patrimonial, différentes stations de comptage sont implantées dans les cours d’eau français. En analysant les données de 40 stations localisées sur 28 cours d’eau français il a été mis en évidence une avancée des dates de migration anadrome (de la mer vers les cours d’eau) de ces espèces (-2,3 jours/décennie en moyenne, min = −0.2j, max = −3.7j). Ce décalage dans les dates de migration est bien expliqué par la température de l’air et de surface de la mer, par les débits des rivières et l’indice d’oscillation Nord-Atlantique, indiquant que des facteurs jouant à plusieurs échelles spatiales influencent les dates de migration.

: Changement des dates de migration anadrome des poissons amphihalins en France entre 1984 et 2016. Les lignes pointillées indiquent les dates de début (c’est-à-dire le jour julien où 5% de tous les individus ont migré), les lignes pleines les dates médianes (c’est-à-dire le jour julien lorsque la moitié des individus ont migré) et des lignes pointillées-points les dates de fin (c’est-à-dire le jour julien où 95% des individus ont migré). Les enveloppes grises indiquent les intervalles de confiance à 95%

Ces résultats, publiés dans la revue Freshwater Biology, sont en accord avec de nombreuses études rapportant l’avancée des dates des moments-clés des cycles de vie des espèces pour une plus large gamme de taxon comme les plantes, les oiseaux, ou les mammifères.

Référence de l’article : Legrand, M, Briand, C, Buisson, L, et al.  2020. Diadromous fish modified timing of upstream migration over the last 30 years in France. Freshwater Biology  https://doi.org/10.1111/fwb.13638

Lire l’article sur le site de la revue

Plus d'actualités

Actualité scientifique

Dynamique mondiale des flux journaliers de carbone organique dissous des bassins versants vers les océans

Les grands bassins versants de la planète constituent un système clé dans les transferts de carbone organique vers les océans car ils régissent l’activité biologique des écosystèmes estuariens, côtiers et […]

Actualité scientifique

Le laboratoire Ecologie fonctionnelle et environnement finance 4 stages de Master 2

Dans le cadre de sa politique d’animation scientifique au sein des équipes et d’identification de futur candidats à des bourses de thèse, notre laboratoire propose quatre nouveaux stages de Master […]

13.11.2020

Actualité scientifique

Un filtre à biodiversité augmentée pour épurer l’eau d’un batiment du Campus de l’UT3

C’est une réalisation qui va voir le jour grâce au projet Tr@nsNet porté par le dispositif Neocampus, auquel notre laboratoire est associé. Tr@nsnet vise à contribuer au défi de la transition écologique en […]

04.11.2020

Rechercher