Le projet INPAGE porté par Camille Larue sélectionné par l’ANR édition 2020

Les nanotechnologies sont la révolution industrielle de notre siècle. La diffusion de nanomatériaux manufacturés (NMs) dans l’environnement est suspectée. Les sols agricoles sont contaminés notamment par l’épandage de boues de station d’épuration. Les plantes agricoles pourraient donc être exposées à grande échelle. 

Dans le projet INPAGE (Approche intégrative pour déterminer le devenir des nanoparticules dans un écosystème agricole) nous étudierons le devenir de NMs de TiO2 dans un agrosystème par une approche intégrative pour évaluer la toxicité, le transfert et la transformation de ces NMs du sol vers des plantes, des consommateurs primaires (escargots) et jusqu’à des consommateurs secondaires (souris et cellules intestinales épithéliales). L’originalité de notre étude est de relier différentes approches (biologies végétale, animale et cellulaire, biophysique et modélisation) pour identifier le transfert de différents types de NMs de TiO2 dans toute la chaîne alimentaire. L’objectif est de déterminer les risques pour la sécurité alimentaire liés à la dissémination de NMs dans l’environnement et d’optimiser une synthèse de TiO2 « safer by design ».

Contact : camille.larue@toulouse-inp.fr

Plus d'actualités

Actualité scientifique

Rapprochement scientifique avec la Norvège

Sophia V. Hansson a obtenu un financement du  Programme Åsgard  afin de développer une collaboration avec le Norwegian Polar Institute sur le thème de « Temporal and spatial variation in multi-element […]

08.04.2021

Actualité scientifique

EcoSensor « Primé »

Le projet EcoSensor « Déploiement de capteurs environnementaux connectés,autonomes et reconfigurables pour l’étude intégrée des écosystèmes” parmi les lauréats de l’AAP Prime 2021. Cet appel promeut des «projets de recherche interdisciplinaires […]

01.04.2021

Actualité scientifique

Décomposition des litières dans les écosystèmes aquatiques : une expérience à l’échelle mondiale

Une expérience mondiale conduite par plus de 40 équipes (dont le Laboratoire écologie fonctionnelle et environnement) et publiée dans Sciences Advances démontre l’importance de la diversité de la végétation riveraine […]

29.03.2021

Rechercher